SURICATE

Le bateau est un Mini 650 de série. Il s'agit du 928 ème bateau construit appartenant à cette classe de bateaux.

Il s'agit d'un Pogo 3 construit par le chantier structures à Combrit (Finistère).

Ce bateau a été dessiné par Guillaume Verdier en 2014 qui est un architecte naval impliqué dans de nombreux projets de bateaux de course (America's cup, Vendée globe...).

La classe Mini 650

La classe Mini 650 définit les règles que doivent respecter les bateaux pour appartenir à cette classe.

Il existe 2 types de Mini 650:

Les séries et les prototypes.

Les 2 types de bateaux doivent avoir une longueur maximale de 6.50 m et une largeur maximale de 3 m.

Les prototypes sont des bateaux laboratoires où quasiment tout est permis (utilisation du carbone, quille et mat basculants, foils...), alors que les séries doivent respecter des règles afin de limiter les coûts. Les règles principales concernent les matériaux utilisés (fibre de verre pour la coque et aluminium pour le mat), une quille et un mat fixes.

Les Minis 650 sont les plus petits bateaux de course au large. Malgré leur petite taille ce sont des bateaux très performants surtout aux allures de reaching (vent de travers) et au portant (vent dans le dos).

L'électronique

GPS sans cartographie: La classe mini interdit tout équipement munit de cartographie afin de garder l'esprit de la classe. On utilise donc des GPS qui nous donnent uniquement les coordonnées géodésiques. Toute la navigation se fait avec des cartes papier.

 

VHF: C'est notre seule moyen de communication à bord. On peut communiquer avec tous les bateaux qui se situent à une distance relativement courte (quelques kilomètres).

 

Transpondeur AIS NKE: Il s'agit d'un émetteur-récepteur qui utilise l'antenne VHF. Il envoie les données du bateau (coordonnées GPS, cap, vitesse) et reçoit ces mêmes informations des bateaux à portée VHF qui utilisent cet appareil. Cet équipement est initialement destiné à la sécurité afin de prévenir les collisions mais on l'utilise également à bord pour de la tactique de course en trackant les concurrents.

 

Centrale électronique NKE: Il s'agit de l'ensemble des capteurs et écrans destinés à la performance du bateau. On est équipé d'une girouette anémometrique (mesure la force et direction du vent), d'un compas électronique (mesure la direction du bateau) et d'un speedo (mesure la vitesse du bateau).

 

Pilote automatique NKE: C'est l'équipement indispensable à bord car en solitaire on ne peut pas barrer en permanence. Le pilote automatique est composée d'un calculateur et d'un vérin électrique relié à la barre. Le calculateur reçoit les informations des différents capteurs (girouette, compas, speedo, gyroscope) et commande le vérin électrique afin de barrer le bateau suivant une consigne donnée. La consigne peut être un cap à suivre ou bien de garder un angle par rapport au vent (afin de garder les voiles correctement réglées quelques soient les variations du vent).

L'énergie

Afin de faire fonctionner toute l’électronique du bord, de l'énergie est nécessaire.

Le bateau est équipé de 2 batteries afin de stocker de l'énergie mais ces batteries ont besoin d'être rechargées pendant la navigation.

Je dispose donc de moyens de production d'énergie à bord:

  • Panneau solaire: Je possède un panneau solaire de 100 Watts que je sors du bateau pour le positionner au soleil quand je souhaite m'en servir

  • Pile à combustible: Il s'agit d'un équipement qui produit de l'électricité à partir de méthanol. Elle fonctionne en automatique. C'est à dire que lorsque la tension des batteries descend en dessous d'un seuil, elle se déclenche pour les recharger.

Les voiles

Nos bateaux sont équipés de nombreuses voiles afin d'être performants dans toutes les conditions de vent rencontrées.

On dispose de 7 voiles maximum à bord (règle de classe):

  • Grand-voile: C'est la voile qui est fixée sur l'arrière du mat et la bôme. En navigation, cette voile reste à poste en permanence. On peut réduire sa surface en prenant des ris.

  • Génois: C'est la voile qui est fixée sur l'étai (câble à l'avant du bateau). En navigation, cette voile reste à poste en permanence. On peut réduire sa surface en prenant un ris et on l'affale dans certaines conditions.

  • 3 spis: Ce sont des voiles faites en toile de parachute. Ces voiles sont mises en places au bout du tangon que lorsque le vent est portant (vient de l'arrière). Il y a 3 tailles de spis en fonction de la force du vent.

  • Gennaker: Cette voile est mise en place au bout du tangon lorsque le vent vient de travers. Elle s'enroule autour d'elle même à l'aide d'un emmagasineur.

  • Tourmentin: C'est un petit génois destiné au vent fort. 

Please reload